2018, une année de grands chantiers d’infrastructures routières

publiée le 8 février 2019

Au cours de la cérémonie des vœux 2019 organisée à Abidjan, le Ministre de l’Equipement et de l’Entretien Routier Amédé Koffi Kouakou, a indiqué qu’en 2018, des projets majeurs tels que la construction de l’échangeur de l’amitié ivoiro japonaise et la construction du 4ème pont reliant les communes du Plateau et celle de Yopougon ont été lancés. Ils complètent de nombreux autres projets déjà réalisés ou en cours de réalisation et confirment les efforts de modernisation et d’entretien des infrastructures routières souhaités et intensifiés par le gouvernement.

La construction et la réhabilitation des routes s’impose comme un axe prioritaire du programme gouvernemental depuis 2011. Pour la seule année 2018, ce sont 146,6 milliards FCFA qui ont été notamment consacrés à l’entretien routier. L’aménagement de toutes ces infrastructures visent à élargir le réseau routier en Côte d’Ivoire pour le bien-être des populations.

Dans la volonté de faire d’Abidjan le hub de la sous-région, des chantiers seront déployés pour l’amélioration de la circulation de la capitale économique. Plusieurs échangeurs sont en prévision : les trois échangeurs sur le boulevard Mitterrand, l’échangeur au carrefour d’Abobo, un échangeur au carrefour Duncan, et des échangeurs à Yopougon.

En parallèle, le gouvernement entend aussi continuer à soutenir les PME ivoiriennes pour l’entretien des routes. En effet, grâce aux réformes opérées par le gouvernement pour rendre les marchés publics accessibles aux petites et moyennes entreprises locales, au moins 130 PME ivoiriennes ont participé à l’exécution du programme d’entretien routier en 2018. Une information transmise par Pierre Dimba, directeur général de l'Agence de gestion des routes (Ageroute) qui confirme que l’entretien des routes n’est plus seulement l’apanage des grosses multinationales du BTP. Dans cette dynamique, « d'ici 2020, c'est plus de 120 000 km de route en terre qui devraient être traités et plusieurs axes majeurs renforcés », a-t-il précisé.